Damien Abad demande la démission d'Eric Coquerel accusé de violences sexistes et sexuelles

 Depuis la sortie de la journaliste Rokhaya Diallo sur RTL concernant des faits de violences sexistes et sexuelles visant Eric Coquerel, Damien Abad ministre des Solidarités, de l'Autonomie des Personnes handicapées demande la démission d'Eric Coquerel de son poste de la Présidence de la commission des finances de l'assemblée nationale.

Eric Coquerel visé par des violences sexistes et sexuelles
Eric Coquerel, Député LFI

Damien Abad demande la démission d'Eric Coquerel Accusé de violences sexistes et sexuelles

C'est le 30 juin dans les locaux de RTL que la journaliste Rokhaya Diallo fait part des rumeurs de comportement déplacé d'Eric Coquerel envers les femmes. Cette sortie va faire l'effet d'une bombe dans un moment de libération de la parole dans le monde politique. 

Le Metoo Politique fait sortir de plus en plus sur la scène médiatique des Noms de personnalités politiques accusées de violences sexuelles et sexistes. 

Eric Coquerel, fraîchement devenu Président de la Commission des finances à l'assemblée nationale est en ce moment visé par des accusations de gestes déplacés envers une femme. 

Le député LFI invité sur BFM TV dénonce des rumeurs sans aucun témoignages et réfute tout comportement inapproprié envers une femme.

$ads={2}

Par ailleurs le camp de la majorité via le ministre des Solidarités, de l'Autonomie des Personnes handicapées Damien Abad demande à Eric Coquerel de démission de son poste à la présidence de la commission des finances de l'Assemblée Nationale. 

Ces fais qu'on a tous entendus sont inconcevables de la part d'un député de la République. Je demande à Monsieur Coquerel de démissioner de la Présidence de la commission des finances. Explique Damien Abad ministre de la majorité.

 

Selon le nouveau ministre des Solidarités, Eric Coquerel devrait démissionner de son poste. Les faits rapportés par la femme sont terribles pour l'image donnée. 

Les hommes politiques devraient être exemplaires, et en cas d'accusations, l'élu doit démissionner de son poste. C'est sain dans une démocratie conclut le Damien Abad.  

Enregistrer un commentaire

Plus récente Plus ancienne

Publicité

Publicité