Agnès Buzyn balance Sibeth Ndiaye sur sa mise en examen concernant le Covid 19

Mise en examen d’Agnès Buzyn pour "mise en danger de la vie d'autrui", elle balance Sibeth Ndiaye pour ses communiqués concernant l'utilité des masques.

4R7A0075.jpg | Ville de Nevers | Flickr
Agnès Buzyn mise en examen

Agnès Buzyn balance les vérités cachées par Sibeth Ndiaye

L’ex-ministre de la Santé a été mise en examen par la Cour de justice de la République ce vendredi pour « mise en danger de la vie d’autrui », dans le cadre de l’enquête sur la gestion de la pandémie de Covid-19.

Convoquée par la CJR (Cour de Justice de la République) dans le cadre d’une mise en examen pour ce qui est de la « mise en danger de la vie d’autrui », l’ex-ministre de la Santé a été convoquée ce vendredi par les juges.

En effet, elle risque une mise en examen après cette gestion de la crise sanitaire de la Covid-19. Après son audition de plus de 9 heures Agnes Buzyn a balancé son ex amie du gouvernement et porte-parole Madame Sibeth Ndiaye.

Selon des sources proches elle a balancé avoir prédit que les choses allaient mal alors que la porte-parole Sibeth Ndiaye disait sur les plateaux de télévision que le masque ne sert à rien et qu’elle-même ou les concitoyens ne savent pas porter un masque.

$ads={2}

Elle dit devant les juges : « Je ne laisserai pas salir mon Nom, ni mon action. Aujourd’hui c’est une excellente opportunité pour moi de m’expliquer et de rétablir la vérité des faits »
Elle dit encore que la porte-parole avait les éléments en main pour savoir l’efficacité des masques.

« Écoutez-moi tout le monde sait comment porter un masque, même un enfant de 2 ans sait comment porter un masque » dit-elle devant les juges.

Elle affirme à nouveau que Madame Ndiaye a menti aux français. J'avais averti, mais elle disait que les masques ne sont pas obligatoires et ne protégeaient pas du virus. S’il y a une personne qui est condamnable ce n’est pas moi, j’avais averti, dit-elle. En fait, on se rappelle des mots de Sibeth Ndiaye concernant les masques sur le plateau de France Inter.
Cependant, Matignon défend son ex-Ministre « Nul ne peut douter du sérieux de son engagement… la France a pris rapidement les mesures… »

Enregistrer un commentaire

Plus récente Plus ancienne

Publicité

Publicité